Tom Sachs

White

-

White

White

Press release

Lors de sa dernière exposition “Creativity is the Enemy” de 1999, l’artiste nous a provoqués et séduits avec des assemblages anarchiques tels que la “Guillotine Chanel” où il combine des outils violents et menaçants avec des attributs ou “emballages” désirables (logos de marque de luxe) et en propulsant ainsi le spectateur dans un conflit entre désir et répulsion.  Dans cette deuxième exposition personnelle de Tom Sachs intitulée WHITE nous présentons ses oeuvres récentes.

 

Tom Sachs se décrit comme un “bricoleur professionnel”. Bricolage  évoque le travail, ou plutôt les tâches réalisées, par un alchimiste amateur, un homme à tout faire, un bricoleur inspiré. Un homme do-it-your-self averti, le bricoleur entrave des “trucs” fonctionnels à partir de matières ramassées ou récupérées, qu’il recisèle et remodèle dans différents objets en leur attribuant de nouveaux usages. Le plus important est qu’il génère une nouvelle syntaxe qui oscille entre disparition et réincarnation, mais toujours de manière ludique.

 

Des oeuvres exposées dans WHITE  émane une esthétique futuriste et épurée comparable à l’esprit de certains films de Science-Fiction comme Star Wars ou 2001: A Space Odyssey de Stanley Kubrick. Fasciné par la technologie et toutes les inventions qui ont amélioré notre vie quotidienne de manière radicale, Tom Sachs nous invite à faire un voyage dans l’espace. Nous allons retrouver notre androïde préféré R2D2, des fragments de fusées spatiales suspendues dans l’espace, ainsi qu’une maquette de Villa Savoye transformée en Drive-In Mac Donald.